Qui est admissible pour la sécurité sociale des personnes handicapées?

L'Administration de la sécurité sociale utilise des critères d'invalidité médicale et les critères non médicaux pour prendre leur décision si vous êtes admissible à l'invalidité de la sécurité sociale (SSDI, le programme en fonction des crédits de travail) ou la sécurité du revenu supplémentaire (SSI, le programme à faible revenu).

Pour devenir admissible à recevoir des prestations d'invalidité, vous devez d'abord être en mesure de prouver que vous êtes médicalement handicapés. Votre diagnostic doit vous empêcher d'effectuer vos tâches normales, et vous devez avoir été incapable de trouver une position de remplacement ou une nouvelle ligne de travail en raison de votre âge, les niveaux d'éducation, ou des limitations physiques. Deuxièmement, vous devez avoir soit assez de crédits de travail gagnés à considérer “assuré” dans le cadre du programme SSDI ou votre revenu (et actifs) doit être suffisamment faible pour être admissible au programme SSI.

L'une des règles les plus importantes pour l'invalidité de la sécurité sociale est que votre invalidité médicale doit avoir duré, ou s'attendre à ce dernier, pendant au moins un an pour à octroyer des avantages. Il n'y a pas un programme d'accorder des prestations d'invalidité temporaire par l'Administration de la sécurité sociale. Ainsi que, invalidité de sécurité sociale n'est pas accordée pour les personnes partiellement handicapées, seuls ceux qui sont totalement désactivé.

Pour être considéré comme une personne handicapée à des fins de sécurité sociale, le demandeur doit être incapable d'exécuter des travaux productifs de revenu. Cela signifie généralement gagner un certain montant, appelé Activité substantielle Gainful (SGA). Ce montant change chaque année. Les candidats ne peuvent pas travailler au-dessus du niveau EAG lorsqu'ils présentent une demande de prestations. Un candidat gagnant plus que le montant SGA qui demande l'invalidité de la sécurité sociale ou des prestations SSI se verront refuser instantanément, sans leurs symptômes, diagnostic, ou même les dossiers médicaux considérés comme. Cette pratique est appelée un déni technique. toutefois, les personnes handicapées peuvent travailler à temps partiel lorsqu'ils présentent une demande d'invalidité de la sécurité sociale, mais seulement si elles ne gagnent pas plus que le montant de SGA.

Plus d'articles d'experts Du PAF